Le renard

Publié le par an amzer

photo Patrick Thuillier

La langue originelle qui désignait le chemin lui-même, les ronces auxquelles nous nous écorchions, le renard dont on parlait le soir pour se faire peur.

Ar yez orin a ziskoueze an hent don e-unan, an drez a gigne ahanom, al louarn a veze kaoz dioutañ evid lakaad ahanom da gaoud aon diouz an abardaez.


Louis Grall
An Hent-Le Chemin p 46 et 47
éditions An Amzer 2008


Publié dans An Hent

Commenter cet article

Danièle 20/11/2008 00:57

Chemins creux mystérieux et envoûtants...